Cinexpression

Actu, critiques, études…

DSCF2623Les éditions LettMotif proposent une réédition de l’ouvrage collectif sur John Cassavetes. Treize auteurs (Odon Abbal, Olivier Assayas,, Mounir Allaoui, Charles Beaud, Michel Butel, Ray Carney, Annick Delacroix, Pascal Gasquet, Stéphane Eynard, Jean-Christophe HJ Martin, Pierre Pitriot, Stephen Sarrazin et Martin Valente avec une partie qui reprend les propos de Cassavetes lui-même) ont accepté l’exercice difficile qui consiste à analyser le cinéma (inclassable) de John Cassavetes.

L’attrait de cet ouvrage réside dans la diversité des approches et des sensibilités des différents auteurs. Au sommaire de ce collectif : des analyses, une nouvelle, des textes personnels, un entretien, une contribution sur Nick Cassavetes (le fils du cinéaste et de Gena Rowlands) ainsi que les notes du cinéaste sur son travail. 

 

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des contributions :

Odon Abbal : Cassavetes en son temps, Shadows.

Olivier Assayas : Cassavetes, posthume.

Mounir Allaoui : Le visage de Leila

Charles Beaud : John Cassavetes ou l’itinéraire du personnage en liberté.

Michel Butel : Détachement.

Ray Carney : Cassavetes et l’histoire du cinéma américain.

John Cassavetes : Notes sur la réalisation d’un film.

Annick Delacroix : Ne me laisser pas toute seule dans ce film.

Pascal Gasquet : La seconde femme.

Stéphane Eynard : Chutes.

Jean-Christophe HJ Martin : Don’t believe truth.

Pierre Pitiot : L’Homme qui tenait le monde par le bon bout.

Stephen Sarrazin : Les maris en désordre.

Martin Valente : Cassavetes, de l’amour et presque rien… et Nick Cassavetes, un fils sous influence.

 

Filmographie de John Cassavetes :

Shadows (1959)

La ballade des sans-espoir (Too Late Blues, 1961)

Un Enfant attend (A child is waiting, 1963)

Faces (1968)

Husbands (1970)

Ainsi va l’amour (Minnie and Moskowitz, 1971)

Une femme sous influence (A Woman under the Influence, 1975)

Meurtre d’un bookmaker chinois (The killing of a Chinese Bookie, 1976)

Opening Night, 1978

Gloria, 1980

Torrents d’amour (Love Streams, 1984)

 

Voici un lien vers le site de l’éditeur :

John Cassavetes (Collectif)

 

La quatrième de couverture du livre ci-dessous :

cass-21

Comments are closed.